L'Oréal-UNESCO FWIS Jeunes Talents Maghreb 2022

À l'échelle mondiale, les femmes ont atteint la parité (45-55 %) au niveau de la licence et du master mais au fur et à mesure qu'elles poursuivent leur parcours, l'écart entre les sexes tend à se creuser. Au niveau du doctorat, les femmes comptent seulement 33,3% des chercheurs dans le monde.

Bien qu'elles soient aussi productives que les hommes dans le monde universitaire, les femmes reçoivent généralement moins de subventions. Elles publient autant que les hommes chaque année, mais elles ont moins de chances d'être premier/dernier auteur ou de publier dans des revues prestigieuses. *

Raisons pour lesquelles la Fondation L'Oréal, en collaboration avec l'UNESCO, s'est engagée depuis 1998 à donner aux femmes scientifiques les moyens d'atteindre l'excellence scientifique et de jouer un rôle égal dans la résolution des problèmes auxquels l'humanité est confrontée. Ce programme a donc été mis en place et, depuis, plus de 3 900 chercheuses exceptionnelles et 122 lauréates de plus de 110 pays et régions ont été récompensées.

En vue d’atteindre ses objectifs, le programme L’Oréal- UNESCO encourage les jeunes femmes à poursuivre des carrières scientifiques.

Les prix L'Oréal-UNESCO visent à honorer ces jeunes femmes pour leurs recherches exceptionnelles ainsi qu'à les soutenir dans la poursuite d'une carrière scientifique réussie.

Ce programme, qui fête cette année son 24ème anniversaire, et les bourses offertes s’inscrivent dans le cadre d'un partenariat mondial entre la Fondation L'Oréal et l'UNESCO.

Pour la 16ème édition au Maroc (9ème Maghreb), le programme recherche et honore cinq jeunes femmes maghrébines travaillant dans les domaines des sciences de la terre et de l'environnement, de l'informatique et l'ingénierie, la biotechnologie médicale et la technologie, et des sciences biologiques.

Deux Marocaines, deux Algériennes et une Tunisienne travaillant dans les domaines des sciences de la vie et de l'environnement, les sciences biologiques et les sciences de l’information et également les sciences agricoles seront récompensées cette année par le Programme L'Oréal-UNESCO pour les jeunes talents "Pour les Femmes et la Science".

Ces cinq jeunes femmes gagneront un prix de 10 000 euros chacune, qui leur permettra d'achever leurs recherches postdoctorales.

L’événement se tiendra à Casablanca, et sera l’occasion de retrouver les 5 jeunes talents, célébrer leurs succès et valoriser leurs travaux dans le monde scientifique.

Réalisations

La façon dont nous vivons, travaillons et pensons est en train de changer en raison d'une révolution fondamentale qui se produit dans le monde. Cela a des ramifications importantes sur la façon dont les femmes sont perçues dans la société en général et plus particulièrement dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM).

 La quatrième révolution industrielle risque de perpétuer le déséquilibre entre les sexes, car les femmes restent minoritaires dans les technologies de l'information numérique, l'informatique, la physique, les mathématiques et l'ingénierie.

Dans le monde universitaire, les chercheuses ont tendance à avoir des carrières plus courtes et moins bien rémunérées. Ces femmes scientifiques mènent des recherches révolutionnaires dans le monde entier. Mais malgré leurs découvertes remarquables, seuls 33,3 %* des chercheurs dans le monde sont des femmes, et leurs travaux sont rarement reconnus à leur juste valeur. Les femmes restent également sous-représentées dans la direction des entreprises et dans les rôles techniques

Ainsi, moins de 4 % des Prix Nobel de science ont été décernés à des femmes. Alors que l’avenir du monde semble menacé par le changement climatique et la rareté des ressources, la communauté scientifique mondiale doit reconnaître et promouvoir sans plus tarder les accomplissements des femmes scientifiques. *

Des exigences plus strictes pour les femmes universitaires ? l'avenir reste sombre.

Que pourrions-nous faire ?

Le programme L'Oréal-UNESCO pour les femmes et la science promeut depuis 24 ans des femmes scientifiques exceptionnelles par le biais d'un programme annuel de prix et de bourses, dans le but d'améliorer l’image des femmes scientifiques et de donner aux jeunes filles des modèles féminins inspirants. Le slogan du programme est « Le monde a besoin de la science, et la science a besoin des femmes. »

 En réponse à la pénurie de modèles féminins dans les matières technologiques, qui sont au cœur de la quatrième révolution industrielle, le programme a étendu ses propres prix et bourses internationaux aux mathématiques et à l'informatique en 2019.

Notre programme "Pour les femmes et la science" a parrainé et accru la visibilité de plus de 3 900 chercheuses de plus de 110 pays par le biais de 52 programmes nationaux et régionaux au cours des 24 dernières années, reconnaissant ainsi l'excellence scientifique et encourageant les futures générations de femmes à poursuivre des carrières scientifiques.

*The UNESCO Science Report: The race against time for smarter development (2021)



Ces prix aident les femmes scientifiques par :

  • Une subvention pour le financement de la recherche
  • Des formations pour les aider à briser le plafond de verre
  • Une promotion de leurs études et de leurs travaux pour inspirer les jeunes femmes.
  • Des possibilités de mise en réseau, parce que les femmes doivent s'entraider !

Pour combattre ce déséquilibre et diversifier davantage les secteurs dans lesquels elles sont sous-représentées, il faut reconnaître et applaudir les réalisations des femmes et des minorités.

Il est donc impératif d'identifier le potentiel de la prochaine génération de talents scientifiques et de construire une communauté scientifique plus variée et plus inclusive. Tout le monde, des instructeurs et éducateurs aux mentors et collègues de travail, a un rôle à jouer pour encourager la prochaine génération de #WomenInSTEM.

Nous invitons tous ceux qui soutiennent l'égalité des chances entre les hommes et les femmes à se joindre à nous pour mettre en lumière les difficultés rencontrées par les femmes dans les domaines STEM (science, technologie, ingénierie et mathématiques) et briser le plafond de verre qui existe encore dans le secteur de la recherche.

LE MONDE A BESOIN DE SCIENCE

La Science a besoin des femmes

Les 5 boursières du prix l’Oréal-Unesco pour

les femmes et la science programme Maghreb 2022

EL KHATTABI Lamiae

Chercheuse dans les domaines des Sciences de la vie et l’environnement, et les Sciences Biologiques à l’Université Hassan II

El MEKKAOUI Sara

Chercheuse dans les domaines des sciences formelles informatiques et les sciences de l’information à l’Université Mohammed V de Rabat

BENAZZOUZ Sara

Chercheuse dans les domaines des Sciences de la vie et l’environnement, et les Sciences Biologiques à l’Université Houari Boumediene de Alger.

OUCHENE Rima

Chercheuse dans les domaines des Sciences de la vie et l’environnement, et les Sciences Biologiques à l’Université de Bejaia.

YAGOUBI Yathreb

Chercheuse dans les domaines des Sciences de la vie et  l’environnement et les Sciences Agricoles  à l’Université de Carthage

Profil des boursières

El Khattabi Lamiae (Maroc)

Originaire de la ville d’Al Hoceima, Lamiae poursuit ses trois premières années d’études supérieurs à Nador puis déménage à Casablanca pour poursuivre son master international de sciences de la santé à la faculté des Sciences Ben M’Sik de l’université Hassan II, en collaboration avec la faculté de médecine d’Aix Marseille. Aujourd’hui elle poursuit ses études doctorales à l’université Hassan II dans les Sciences de la vie et de l’environnement et les Sciences Biologiques.

Son sujet de recherche :

Sa recherche a permis la mise en place d’une application web qui contient 800 phyto-composés provenant de plantes aromatiques et médicinales marocaines avec les ressources nécessaires pour l’exploitation par les techniques de découverte de médicaments assistée par ordinateur.

Des liens directs vers les bases de données commercialisées ont été mis en place afin de faciliter et accélérer l'étude d’activités biologiques. Cette base de données sera d’une grande utilité pour les chercheurs afin de valoriser les plantes aromatiques et médicinales marocaines.

Ses recherches ont abouti à l'identification de phyto-composés ayant des affinités avec des cibles thérapeutiques cardiovasculaires en utilisant des approches modernes de docking et de simulation par dynamique moléculaire, plusieurs enzymes clés dans le métabolisme lipoprotéiques pourraient être élucidés et aboutir des thérapies à bases des molécules issues des Polyacrylamides.  

L’identification rapide de l’effet des phyto-composés pourrait être efficace non seulement dans les maladies cardiovasculaires mais aussi dans différents types de maladies notamment en cas des maladies émergentes, ces études permettront de valoriser les composés des plantes médicinales marocaines et faciliter dans certains cas la découverte de molécules susceptibles d’avoir des applications thérapeutiques. En effet, ces molécules peuvent être brevetées pour leur application sur une cible biologique précise.

Son rêve :

Pouvoir contribuer à la science par la découverte de molécules thérapeutiques pour des pathologies chroniques comme le cancer et les maladies cardiovasculaires qui sont la première cause de mortalité et morbidité dans le monde. La science devrait s’inspirer davantage de la nature, flore et faune, pour développer de nouveaux traitements.

Son message pour les femmes :

« Les femmes ont toute la créativité et le pouvoir nécessaire pour faire avancer la science, elles ont seulement besoin d’avoir confiance en elles et de persévérer. C’est un épanouissement qu’on ne peut trouver dans d’autres domaines, j’encourage les femmes à aller dans cette voie, elle est vraiment formidable. »

Ce que lui représente la bourse L’Oréal-UNESCO :

« Je suis heureuse et honorée d’être parmi les 5 femmes au niveau maghrébin qui ont été choisies par l’Oréal-UNESCO. C’est une motivation concrète pour poursuivre et avancer dans ma carrière scientifique. Cette reconnaissance n’a pas de prix pour moi. »

 

Sara El Mekkaoui (Maroc)

Originaire de la ville de Lâayoune, Sara a vécu dans différentes villes du Maroc. Diplômée de l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs en génie industriel, elle effectue aujourd’hui son travail de recherche à Rabat dans les sciences formelles informatiques et sciences de l’information à l’université Mohammed 5

Son sujet de recherche :

Son travail de recherche porte sur l’amélioration du transport maritime en utilisant des méthodes de l’intelligence artificielle. Les solutions développées peuvent avoir des résultats à court terme pour améliorer la gestion des opérations portuaires et en réduire les coûts et les émissions. A long terme, ce travail pourrait avoir un impact considérable en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre générées par les navires.

Son rêve :

« La science contribue beaucoup au progrès de l’humanité. Je crois beaucoup au potentiel de la science pour améliorer la santé et réduire l’impact du changement climatique. »

Son message pour les femmes :

« Aujourd’hui, les femmes sont sous-représentées dans les sciences, et pour rééquilibrer la situation, les femmes doivent s’imposer dans ce domaine. J’encourage donc toutes les filles et les femmes d’oser des carrières scientifiques. »

Ce que lui représente la bourse L’Oréal-UNESCO :

« La Bourse L’Oréal-UNESCO représente pour moi une grande reconnaissance de mon travail de recherche. Elle constitue également un encouragement de taille pour continuer à progresser. »


Sara Benazzouz (Algérie)

Originaire de la ville d’Alger, Sara poursuit ses études doctorales dans les sciences de la vie et de l’environnement, et les sciences biologiques à l’Université des Sciences et de la Technologie- Houari Boumediene. Dans le cadre de son parcours, elle a été amenée à faire une partie de sa thèse durant un stage à l’institut de parasitologie de l’université de Berne en Suisse et a eu droit à un autre stage externe dans l’équipe « allergies alimentaires » du DTU Food Institute à l’université technique du Danemark à Kongens Lyngby.

Son sujet de recherche :

Ses recherches ont pour but à court terme de confirmer l’hypothèse de l’hygiène selon laquelle l’assertion qu’un environnement plus propre lié à la modernisation diminuerait l’exposition du système immunitaire aux agents infectieux (bactéries, virus, parasites), pathogènes ou non, et à leurs produits de sécrétion pendant la petite enfance ce qui augmenterait l’incidence des allergies et des dysrégulations auto-immunes au cours de l’adolescence et de l’âge adulte. En effet plusieurs études épidémiologiques rapportent l’existence d’une corrélation inverse entre l’incidence de certaines maladies allergiques, inflammatoires et auto-immunes et l’exposition aux helminthes. A long terme, le but de ses recherches est de trouver de nouvelles biomolécules susceptibles d’être utilisées en biothérapie et en prévention du développement des maladies pro-inflammatoires et allergiques, le développement des connaissances scientifiques et l’avancée de la science ainsi que l’amélioration des conditions de vie des patients.

Son rêve :

« Un miracle que la science pourrait réaliser, est la guérison des enfants malades partout dans le monde. Qu’ils puissent vivre pleinement leur enfance et s’amuser comme les enfants de leurs âges. »

Son message pour les femmes :

« Si vous aimez les sciences, accrochez-vous, c’est certes un parcours long et semés d’embuches mais c’est un domaine formidable ou on se rends utile à l’avancée des connaissances ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vies des malades. En effet, nous aidons à la compréhension des mécanismes de développement et d’évolution des maladies et des voix de signalisations complexes qui régissent leur physiopathologie mais en tant que scientifiques nous contribuons aussi à trouver des traitements ou des moyens de préventions des maladies et de leur gravité tels que les vaccins. »

Ce que lui représente la bourse L’Oréal-UNESCO :

« Cette bourse représente une aide considérable pour la visibilité de mes recherches au niveau international et une aide financière non négligeable pour l’amélioration de mes conditions de recherche. »


Rima Ouchene (Algérie)

Tout droit de l’Algérie, Rima a poursuit sa licence en Microbiologie générale à l’université de Ferhat Abbas à Sétif. Puis le Master en Microbiologie alimentaire et santé à l’université de Béjaïa où elle a aussi réalisé sa thèse de doctorat en collaboration avec le Laboratoire de Biodiversité et Biotechnologies Microbiennes, Sorbonne université en France.

Son sujet de recherche :

L’objectif principal de son projet est le développement de nouveaux agents antimicrobiens pour lutter contre les microorganismes multirésistants en particulier SARM "Staphylococcus aureus résistant à la méticilline", ce qui est en ligne avec les préoccupations de la santé publique. En effet, les enjeux à plus court terme visent à améliorer les pipelines de la recherche de nouvelles substances bioactives ce qui va réduire le coût de la découverte des substances naturelles et cela présente un impact socioéconomique très important.

D’autre part, un impact scientifique qui facilitera la communication des résultats avec la communauté scientifique lors des conférences internationales et la publication d’autres recherches dans des revues à très fort impact et à accès libre, ce qui pourra vulgariser le sujet à une échelle plus large. Toutefois, l’impact du projet à long terme est de trouver un collaborateur industriel pour le développement d’un nouvel antibiotique efficace contre MRSA et avec moins d’effets secondaires et son introduction par la suite en usage clinique.

Son rêve :

« Mon rêve en général en tant que scientifique est de pouvoir contribuer à l’amélioration de la santé publique. »

Son message pour les femmes :

« Je leur dis "la recherche est le moteur de la vie ", et dans cette dernière la femme a un rôle fondamental qu’elle doit assumer pour l’améliorer.  Ne vous laissez pas décourager par les préjugés de la société et en général de l'environnement qui vous entoure. Il est important de s'imposer davantage et de faire preuve d’excellence à travers vos travaux de recherche. Et d’enseigner que la science n'est pas une affaire de genre ! »

Ce que lui représente la bourse L’Oréal-UNESCO :

« Je suis très honorée d’avoir reçu ce prix qui représente un prix de reconnaissance de mes travaux de recherches et un encouragement pour persévérer et poursuivre mes objectifs scientifiques, c’est très gratifiant. Ce prix va me permettre aussi de m’établir un peu plus comme chercheuse indépendante en participant aux conférences internationales ce qui donnera plus de visibilité à mes travaux de recherches. Et c’est l’occasion pour le développement de nouvelles collaborations avec des experts du domaine. »

 

Yathreb Yagoubi (Tunisie)

Originaire de la ville de Dahmani, située au gouvernorat du Kef au nord-ouest de la Tunisie. Yathreb a fait des études préparatoires pour intégrer ensuite une école d’ingénieur en production animale. A l’issu de son diplôme, elle a fait un master de recherche pour préparer sa thèse de doctorat. Aujourd’hui, elle est docteur en sciences agronomique et poursuit ses études en production animale.

 Son sujet de recherche :

Ses recherches s’inscrivent dans le cadre du défi qu’affronte l’agriculture et en particulier la production animale, étant donné que le manque des ressources alimentaires résultant du changement climatique menace le secteur d’élevage. « Pour faire face à ce problème, je continuerai à travailler sur les alternatives locales remplaçant les aliments concentrés qui demeurent chers et importés vu la hausse des prix des matières premières et ce à l’échelle nationale voire mondiale. J’essaierai de trouver des formules à bases de sous-produits locaux couvrant les besoins du cheptel à moindre prix tout en maintenant les mêmes performances et boostant la résilience des troupeaux en Tunisie. Je travaillerai sur l’amélioration du secteur de l’élevage pour garantir des produits de qualité et pour atteindre l’autosuffisance et se débarrasser de la dépendance de l’étranger. »

Son rêve :

« Mon rêve est de pouvoir marquer ma carrière dans le monde de la science et de poursuivre un brillant parcours pour faire toujours part des femmes chercheuses dans le monde scientifique et remettre en lumière l’absence de la parité hommes-femmes. Je souhaite pouvoir participer à la résolution du problème du changement climatique et à la conjoncture actuelle qui révèle une crise du système agricole et plus particulièrement le système alimentaire du bétail. »

Son message pour les femmes :

« La recherche scientifique est passionnante. Le fait d’être dans le domaine de la science ça vous aide à réaliser vos ambitions et à être actives dans la société. Alors, il faut s’accrocher à vos rêves et se débarrasser de l’idée que la science est faite uniquement pour les hommes parce que le public a tendance à croire que la science est le plus souvent adaptée aux hommes et que la femme est exclue de ce créneau. Ne baissez jamais les bras pour donner à la science un visage plus féminin et pour parvenir à une égalité dans le monde scientifique limitant ce regard ségrégatif. Soyez ambitieuses, rigoureuses, persévérantes et la réussite sera au rendez-vous, aillez confiance en vous. »

 

Ce que lui représente la bourse L’Oréal-UNESCO :

« Tout d’abord, je suis très fière de remporter cette bourse qui est un honneur et a une valeur importante pour moi, c’est une belle manière de récompenser les efforts déployés pour contribuer à la science. Elle m’ouvrira certainement de nouveaux horizons pour concrétiser mes travaux de recherche et exceller dans ce domaine. »

 

 

LES MEMBRES DU JURY

 

LE JURY 2022 était composé de :

 

 

ABDELAZIZ BENJOUAD

Président du jury, vice-président du département Recherche & Développement

de l’Université Internationale de Rabat et professeur biologiste - Maroc

 

RAJAÂ CHERKAOUI EL MOURSLI

Membre résident de l’Académie des sciences et technologies Hassan II

Membre de TWAS Membre de l’Académie Africaine des sciences.

Faculté des sciences, Université Mohammed V Rabat - Maroc

 

KATIM ALAOUI

Directrice générale de la Fondation Mohammed VI pour la recherche

et la sauvegarde de l’arganier, responsable de l’équipe de recherche

en toxico-pharmacodynamie de la Faculté de médecine et de pharmacie

de l’Université Mohammed V – Souissi de Rabat - Maroc

 

SAFIA TAIRI

Directrice du Laboratoire de Physico-chimie Théorique

et de Chimie Informatique Faculté de chimie Alger - Algérie

 

MOURAD TELMINI

Professeur de physique à la Faculté des sciences Tunis El Manar

Président de l’Association Tunisienne de Métrologie

Vice-Président de la Société Tunisienne de Physique.


 

À PROPOS DE LA FONDATION L’OREAL :

La Fondation L’Oréal incarne la volonté du groupe L’Oréal de s’engager toujours plus dans des actions d’utilité sociale fondées sur ses deux domaines d’expertise : la science et la beauté, les deux piliers qui soutiennent la réussite de L’Oréal depuis plus d’un siècle et qui constituent la motivation première de ses missions. La science est ainsi au cœur des activités de la Fondation L’Oréal. Son initiative phare, le programme « Pour les Femmes et la science », développé en partenariat avec l’Unesco, identifie et soutient des femmes qui contribuent aux avancées scientifiques sur tous les continents. www.fondationloréal.com


À PROPOS DE L’OREAL :

Depuis plus de 100ans, L’Oréal s’est dédiée au métier de la beauté. Avec un portefeuille international de 34 marques diverses et complémentaires, le groupe a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 25,8 milliards d’euros et compte 89,300 collaborateurs dans le monde. Leader mondial de la beauté, L’Oréal est présent dans tous les circuits de distribution : le marché de la grande consommation, les grands magasins, les pharmacies et drugstores, les salons de coiffure, le travel retail, les boutiques de marque et l’e-commerce. L’Oréal s’appuie sur l’excellence de sa recherche et innovation et ses 3,870 chercheurs pour répondre à toutes les aspirations de beauté dans le monde. www.loreal.com

 

À PROPOS DE L’Unesco :

Depuis sa création en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, s’emploie à créer les conditions d’un dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples, fondé sur le respect de valeurs communes. L’Organisation s’est fixée deux priorités globales : l’Afrique et l’égalité entre les sexes. L’Unesco soutient les Etats membres dans leurs efforts pour développer des politiques publiques efficaces intégrant les systèmes de connaissances locaux et autochtones. L’Unesco pilote plusieurs programmes intergouvernementaux portant sur la gestion des ressources naturelles, à l’environnement et aux changements climatiques et la réduction des risques de catastrophes. L’Unesco soutient la coopération scientifique internationale et travaille avec de nombreux partenaires aux niveaux mondial, régional et national. www.unesco.org

 

À PROPOS DE L’OREAL MAROC :

Créée en 1943, L’Oréal Maroc est une entreprise de droit marocain spécialisée dans la cosmétique et la beauté. Ses performances reposent sur l’engagement et l’enthousiasme de ses équipes. Elles communiquent leur passion et leur expertise de la beauté au plus grand nombre de consommateurs à travers quatre grandes divisions : Produits Grand Public, Cosmétique Active, Produits Professionnels et L’Oréal Luxe. L’Oréal Maroc commercialise plus de 15 marques internationales qui répondent à toutes les aspirations de beauté des Marocaines. www. loreal.ma

Le 12 Déc 2022
Partager sur:

Lire aussi

Jood dévoile une vidéo illustrant l'impact de ses actions humanitaires en faveur des sinistrés d'Al-Haouz

Jood, sous la houlette inspirante de sa fondatrice Hind Laidi, a récemment publié une vidéo... 05 Mar 2024

Auto Nejma fournit de l'électricité à 16 douars frappés par le séisme

Auto Nejma réaffirme son soutien aux sinistrés du séisme qui a frappé le Maroc le... 08 Jan 2024

Décathlon Maroc mobilise 11 millions de dirhams pour aider les victimes du séisme

Décathlon Maroc avec le soutien du Groupe Décathlon United mobilise 11 Millions de Dirhams sous... 19 Sep 2023

Action Solidarité de Paul Maroc

Les équipes de Paul Maroc tiennent à exprimer leurs sincères condoléances à tous les marocains... 19 Sep 2023

Simplifier les dons pour les victimes du Séisme avec la plateforme i3ana.ma

Face à l’extraordinaire solidarité des marocains, l’abnégation des acteurs de santé et des équipes de... 19 Sep 2023

Ford et Ford Fund font une donation de près d’1M MAD pour l’initiative «Clean & Play»

Ford et Ford Fund soutiennent l’Association Bahri pour la mise en œuvre de l’initiative "Clean... 05 Jui 2023

Barok soutient l'éducation des enfants défavorisés au Maroc

La marque de babouches Barok s'engage aux côtés de l'association marocaine d'aide aux enfants en... 19 Mai 2023

QNET fait don de bons cadeaux de l'Eid à l'Association Al Amal au Maroc

QNET, acteur mondial de vente directe opérant dans le domaine du commerce électronique, a fait... 28 Avr 2023

Intrepid Travel soutient l’inclusion économique des femmes marocaines

Le leader mondial du tourisme durable Intrepid Travel, soutient l’inclusion économique des femmes marocaines grâce... 12 Avr 2023

Zero Waste International Day

CWP Global, le champion américain de l’hydrogène vert, soutient les associations marocaines de protection de... 05 Avr 2023

Visite officielle de M. Kuljit Ghata-Aura À L’Association (AMSAT)

Visite officielle de M. Kuljit Ghata-Aura Président de Boeing Moyen-Orient, Turquie et Afrique À L’Association... 27 Mar 2023

Un franc succès pour la 2ème édition des Olympiades Handisport

L’Ecole Française Internationale de Casablanca (EFI Casablanca) a organisé, du 6 au 10 mars 2023,... 15 Mar 2023

Découvrez toutes les News & Actu