STEPHANIE-COUTAS-2013Chez Stéphanie Coutas : Luxe et raffinement

La décoratrice et architecte d’intérieur Stéphanie Coutas a entièrement repensé l'intérieur de cet hôtel particulier de 400 m2, datant du XIXe siècle et situé en plein cœur de Paris. Elle a bien voulue nous en ouvrir les portes pour une visite guidée!

Les matières les plus précieuses se mélangent à la technologie la plus pointue. Ultra-discrète, celle-ci s’efface au profit des matériaux et du savoir-faire d'exception des artistes et artisans dont Stéphanie Coutas aime s'entourer. Soie, marbre blanc, galuchat, bois précieux, cristal : rien n'est trop beau pour cet espace à la fois intime et ultra luxueux.

Nichée dans une impasse privée, la maison comprend quatre niveaux.

Magistrale, l’entrée dans la maison débute par un "tapis de sol" en mosaïque de pâte de verre de la marque Sicis. Un lustre "Champs-Elysées", des appliques et des consoles en cristal Lalique et fer forgé signent immédiatement le côté précieux des lieux. La porte d'entrée intérieure est sublimée par des carrés en acier mat aux contours brillants chromés. Dédié aux pièces de vie et de réception, l'espace est articulé en étoile avec deux espaces principaux: d'un côté le salon, prolongé par une agréable terrasse et de l'autre côté, la salle à manger communiquant avec la cuisine. Le sol du salon, recouvert de parquet de chêne des marais, accueille d'immenses canapés en velours de soie dessinés sur mesure par la créatrice. Les tons sont volontairement neutres et les textures extrêmement travaillées, à l’instar des lourds rideaux. Des sculptures d’artistes animent l'espace, ainsi que deux grands clichés de guerre signés Patrick Robert.

Au mur, entre réel et virtuel, une tapisserie de Miguel Chevalier reproduit à l’infini des figures aléatoires. Des appliques situées au plafond s’intègrent élégamment à la technique de régulation de la lumière et de l’art vidéo. Face à l’entrée de la pièce, un miroir de Philippe Starck pour Baccarat surplombe la cheminée en marbre.

Au centre, un petit guéridon créé pour Dior dans les années 60 et chiné par Stéphanie côtoie une table basse étonnante : elle renferme de gros morceaux de cristal coloré provenant de chutes de lustres vénitiens qui, rétroéclairés, étincellent de mille feux. Cette pièce exceptionnelle, ainsi que la table de backgammon en galuchat, sont des créations "1001 Maisons".

Dans la salle à manger, une vaste table avec plateau en bronze, laque noire et pieds dorés à l'or blanc, est associée à des chaises en cuir créées par Stéphanie Coutas pour 1001 Maisons. Une peinture de Robert Combas twiste un lustre en fer forgé martelé et en cristal de roche par Raymond Subes à la galerie Makassar. Selon l'ambiance et l’intimité souhaitées, la luminosité se règle grâce à une applique lumineuse ingénieusement située sur le pourtour du plafond. La cuisine entièrement intégrée et totalement fonctionnelle est en marbre blanc, laque platine et en mosaïque Sicis. Un écran de télévision est dissimulé dans le miroir au-dessus de la table.

Face à l’escalier, un espace dressing est dissimulé par de magnifiques panneaux en mosaïque de nacre cerclée de chrome, graphiques et raffinés par Maya Romanoff.

Dans la suite parentale, un chemin de parquet délimite les deux espaces détente et nuit, recouverts de moquette en soie de la marque Bruder. La tête de lit en tissu rayé Armani en cuir gris clair est ceinte d’un cadre chromé. Côté lumières, les appliques de chevet sont de Véronèse et une applique circulaire dissimulée dans le plafond permet un éclairage modulable, en couleur et en intensité.

Derrière la chambre, la salle de bain « Madame » en marbre veiné "Calacatta" des Marbreries de la Seine juxtapose un impressionnant dressing. A l’opposé, se situent la salle de bain « Monsieur » et son dressing très épuré, avec des hautes portes de bois clair, meublé simplement avec un banc d'église du XIXe siècle et un scaphandre chinés. Monsieur dispose également à cet étage de son bureau privé.

Réservé aux enfants, cet étage est composé de deux chambres. Une chambre de fille, équipée d’un dressing et d’une salle de bain privée ainsi qu’une chambre de garçon rendant hommage aux héros qu'affectionne le fils des propriétaires. Entre les deux, un salon accueille un canapé rond et un écran pour les jeux vidéo et les films à regarder entre ados.

La magie se poursuit au sous-sol, avec des spots à facettes Swarovski incrustés dans le marbre blanc du sol, conduisant à l’espace bien-être. Digne des meilleures adresses parisiennes, il s’organise autour d’une pièce pour la gym ou le yoga, une salle de massage, une chambre d'invités, une salle de bain et des toilettes décorées d’un miroir écran vidéo avec photos souvenirs. Enfin, un bain jacuzzi équipé de jets et de courants permet de nager quotidiennement, près d’un mur végétal. Pièce maîtresse de cet espace, une vasque en albâtre rétroéclairée surmontée d'un robinet plafonnier goutte, par Goccia de Gessi chez David B, est posée sur une stèle créée par Stéphanie Coutas et recouverte de mosaïque Sicis. Le mur est lui-même recouvert d’une mosaïque en marqueterie de nacre.

Egalement à ce niveau, une salle "Home cinéma" joue le grand jeu, avec un plafond « ciel étoilé » éclairé par de petites LED et des fauteuils à vibrations afin de vivre des grandes sensations.

A savoir :

Stéphanie Coutas travaille en ce moment sur des projets divers : l’aménagement d’une villa au Caire et d’un palais au Moyen Orient, la re-décoration d’un hôtel 4 étoiles luxe du 15e siècle en Bourgogne, la décoration d’appartements privés à Paris, ainsi que sur le lancement d’une prochaine ligne de meubles sur mesure, de luminaires et d’une collection d’embrases.

stephaniecoutas.com

stephaniecoutas2