FreyLe loft parisien de Vincent Frey et son épouse Bianca

C’est en plein centre de Paris, dans le quartier japonais, que Vincent & Bianca ont élu domicile, là où par le passé, siégea l'atelier de l'échantillon, puis le département des archives de l'entreprise familiale Pierre Frey.

L'espace a été acquis par Pierre Frey dans les années 50. Situé dans la cour d'un bâtiment datant du XVII ème siècle (où Bossuet aurait d’ailleurs vécu), il est composé de deux niveaux présentant de petits espaces, parfois même des plafonds assez bas. Une grande véranda a été ajoutée probablement il y a un siècle, en combinant les deux niveaux afin de donner à l'unique source de lumière du jour toute sa place. Une jeune architecte d'intérieur (Marika Dru) a aidé Vincent et Bianca à évaluer les volumes, l'espace et les ouvertures. Le couple désirait que leur intérieur soit très personnel, ponctué de touches de couleurs vives ; ils ont donc tout décidé eux-mêmes ! Leur challenge était de conserver le plus possible les signes du temps passé, comme ce plancher de bois irrégulier de style Louis XIV. Intégrant dans leur façon de vivre un souci         écologique, Bianca et Vincent ont opté par exemple pour une cuisine entièrement recyclabe et utilisé de la mosaïque de verre recyclée pour la salle de bain. Le tandem, bon vivant et aimant se divertir a conçu une cuisine ouverte avec à proximité un babyfoot vintage des années 50. Tout est fait dans cet espace pour accueillir le plus de convives possible tout en se sentant très à l’aise !

Bien entendu, de nombreux tissus Pierre Frey, accessoires, sièges, moquettes et papiers peints ont été choisis pour la décoration, en plus de pièces trouvées lors de week end de “chine”. On pourra ainsi retrouvé dans le salon un siège tulipe designé par Eero Saarinen en 1956 pour Knoll délicatement posé sur un tapis Braquénié “Ovales” de la collection Art Déco Graphic. Derrière le sofa Pablo orange de chez Pierre Frey, des rideaux en lin rayés noirs de la même maison. Dans l’espace dîner, les sublimes immenses rideaux Oberkampf de Braquenié, sont 100% lin ainsi que le sous rideau blanc de Pierre Frey. Les amis pourront s’attabler autour d’une création, Amedée conçue par Julie Prisca, en métal et bois. Les chaises étant quant à elles du célèbre René Herbst ! Le sol est carrelé de verres d’époque 1930.

Dans la cuisine, le bar en bois est recouvert du tissus Pierre Frey “La Paix”, conçu par Clara Halter (le mot “paix” reproduit dans de nombreuses langues écrites.)

Vincent, mieux que quiconque nous parle de sa demeure :

“Dans les années 1950 mon grand-père, Pierre Frey, a utilisé l'espace comme un   atelier d'échantillonnage important où étaient stockés des milliers de mètres de tissus. J'ai visité l'atelier quand j’étai enfant. C'était un lieu enchanteur et je pouvais sentir l'histoire familiale si riche à travers ce lieu. Je me souviens toujours d’avoir été intrigué par l'espace de cet atelier et j’espérais déjà secrètement un jour en faire ma propre maison. Alors, quand je revins à Paris, après avoir vécu quelque temps à Hong Kong, j'ai été à l'affût d'un endroit pour y vivre. Transformer l'atelier était mon plan secret et j'ai juste eu à trouver comment convaincre mon père. L'autre partie délicate était que l'espace était grand et froid et je ne voulais pas le transformer en un New York, genre galerie d'art. J'ai donc embauché Marika Dru à repenser   l'architecture tandis que Bianca et moi-même nous nous sommes occupés du design intérieur.

Ceci est notre premier appartement... Nous nous sentions trop jeunes pour embaucher un designer. Il était très difficile pour nous de trouver un happy-milieu entre nos styles opposés. Heureusement, nous avons une chose en commun! Nous sommes à la fois éco-conscient et nous apprécions l’éco-conception. Nous voulions aussi beaucoup de couleurs et seulement des fibres naturelles : coton, laine, bambou, lin et la soie!

Il n'y a pas de points de vraie référence quand on compare notre intérieur avec le design, notre esthétique est tout simplement un mélange de nos origines diverses. Mon côté français a créé mon goût pour les peintures classiques françaises, le mobilier design et la toile de Jouy. Bianca, avec ses origines cubaines, a tendance à être attirée par les couleurs vives, l'architecture simplifiée et les années 1930 du Miami art déco.

L'appartement est une fusion de ces deux milieux contrastés créant ainsi un foyer de rétro-modernité avec des touches de lumière du classicisme français.”

© Guillaume de Laubier

pierrefrey.com

frey2