alexanderAlexander McQueen : Quand une “icône” s’expose au MET !

“L’enfant terrible de la mode” comme on aimait à le surnommer est mis à l’honneur jusqu’au 07 Août 2011 au Met de New York. Celui qui s’est donné la mort en Février 2010, la veille des obsèques de sa mère fait parti de ses artistes maudits, partis au sommet de leurs carrières. La sienne aura duré 19 ans...

Cette rétrospective hommage “américaine”, « Alexander McQueen : Savage Beauty » ou beauté sauvage présente ses cinq plus belles collections et des vidéos de ses derniers défilés. En tout, ce sont pas moins de 170 créations, mais également un "cabinet de curiosités", réunissant accessoires fétichistes et gothiques du célèbre styliste britannique qui sont proposées au public.

Andrew Bolton, conservateur du Costume Institute a expliqué :

"Alexander McQueen était connu pour ses défilés extravagants et surprenants, qui, dans leur dimension dramatique et narrative, soulignaient son goût pour l'avant-gardisme et pour l'art".

A travers les créations qui sont exposées, la vision morbide, funeste, baroque mais toujours teintée de romantisme que McQueen avait de la Haute Couture est parfaitement représentée. On peut admirer des pièces créée par "l'enfant terrible de la mode" lorsqu'il officiait encore chez Givenchy, mais aussi des pièces de ses collections phare, comme "Dante" de la saison automne/hiver 1996/97, "Voss" de la saison printemps/été 2001 ou bien “Plato’s Atlantis” 2010 portée par la célèbre sulfureuse Lady Gaga! Sarah Burton, directrice artistique de la Maison Alexander McQueen (maison qui a d'ailleurs signé la robe de mariée de Kate Middleton), a affirmé au sujet de cette rétrospective être «honorée d'avoir travaillé pour ce génie».

Cette rétrospective posthume de celui qui puisait son inspiration dans la noirceur et le morbide est déjà considérée comme l'exposition de l'année pour de nombreux spécialistes.

metmuseum.org

© Sølve Sundsbø / Art + Commerce coutesy of The Metropolitan Museum of Art

alexander2