stefano-bercaStefano Berca : Lignes de fuite

Photographe d’origine sicilienne, Stefano Berca offre un travail éclectique, au regard aiguisé. Au travers de son agence photographique, basée depuis cinq ans à Casablanca, il couvre en effet avec un égal bonheur des domaines aussi variés que ceux de la mode, du sport, de la publicité et de la scène ou de l’architecture.

Ses reportages révèlent un univers où la démarche artistique se combine naturellement avec le savoir technique pour transcender l’événement ou l’objet dans sa vérité. La réalité constitue à ses yeux un inépuisable champ d’expériences qui le poussent à choisir d’explorer des situations nouvelles. Mais il est en même temps très attentif aux détails, aux éléments qui, pris dans le cadrage de l’image, recréent un monde en soi. C’est ainsi que l’architecture est, dans son travail, devenue matière à exprimer une infinie possibilité de combinaisons graphiques qui, jouant sur les formes et les couleurs, produit les signes d’un véritable alphabet de l’architecture contemporaine au Maroc.

Collaborant avec les plus grands cabinets d’architecture, il établit pour eux l’inventaire de projets ambitieux et originaux dont la créativité stimule son propre talent. De ses différentes séries émane une force liée à l’évidence lumineuse du cadrage et à la subtilité des angles choisis qui mettent à nu autant la dimension poétique que la densité physique du bâti. Ludique dans sa démarche, Stefano Berca joue des creux et des pleins, des angles et des courbes, des espaces et des retraits pour composer, transformer et métamorphoser l’image en compositions quasi-abstraites où la géométrie devient vocabulaire (et bréviaire) magique.

Du détail vécu comme univers clos à l’espace visité dans son amplitude généreuse, les photographies de Stefano Berca pensent l’architecture comme façon d’habiter le monde en explorant intuitivement les liens tissés entre le réel et ses possibles. En jetant une passerelle entre ses aspects les plus concrets et la métaphore qui s’en dégage.

Sensible au message et à la vision que l’architecture contemporaine véhicule de l’image du Maroc moderne, il livre ici une série d’une poésie minimaliste, empreinte d’une cohérence organique, sur certains éléments de ces grands projets. Prélude à la première grande exposition consacrée à la photographie d’architecture marocaine qu’il offrira à Casablanca d’ici la fin du premier semestre 2012.

Texte : Lamia Berrada-Berca

Photos : Stefano Berca