YACHAR-BOUHAYAYachar Bouhaya : Interview exclusif

Fort d’une expérience dans divers agences parisiennes (Anne Demians, ANMA, AW2), il décide de fonder sa propre agence fin 2010 à Casablanca. Parallèlement à son activité d'architecte, il reste actif dans le milieu associatif notamment à travers ANA une association culturelle d’architectes.

Comment sélectionnez-vous vos projets?                  

A vrai dire jusque là c’est plutôt les projets qui me sélectionnent. On me propose tel projet ou tel concours, à moi d’y trouver mon intérêt. Il y a une tendance à vouloir spécialiser les architectes en fonction de leurs précédentes réalisations, je ne suis pas de cet avis.

Avez-vous un style architectural propre et défini ou laissez-vous aller votre imagination?

Je pense qu’il est trop tôt pour parler de style architectural. C’est à priori quelque chose qui se définit sur une carrière, et qui n’est pas forcément nécessaire pour une architecture qualitative. Le processus de conception est quant à lui similaire d’un projet à l’autre. Je privilégie l’usage d’une architecture au « style architectural ».

Généralement les clients vous laissent-ils carte blanche ou devez-vous composer avec leurs souhaits?

Lorsque les clients me sollicitent, composer avec leur souhait est implicite tant que ça reste dans une ligne éditoriale compatible. J’ai une préférence pour les personnes qui font confiance et qui se laissent surprendre.

Dans un projet, où commence le travail de l'architecte et où se termine t'il?

Cela peut commencer très en amont d’un projet, par exemple il m’arrive d’intervenir en tant que conseil afin d’étudier la rentabilité d’un projet. De manière plus classique, le travail commence avec le programme qui définit le projet. Il se termine sans se finir vraiment à la livraison du chantier. Sans se finir car l’architecte reste responsable de son ouvrage pour un moment.

Le métier d'architecte au Maroc est-il valorisé?

Pas assez à mon sens, je crois que c’est le cas des métiers de service en général. C’est pour cette raison qu’avec des amis et confrères, nous avons crée AnA (Architectes non Anonymes) : une association qui a pour but de promouvoir l’architecture au Maroc. Votre rôle en tant que medias est primordial ; nous assistons à une offre croissante de supports (magazines, webzines, communities..) qui traitent du sujet, preuve que ça intéresse.

Avez-vous un rêve architectural que vous n'avez encore pas réalisé?

Il n’y en a pas qu’un heureusement! Je résumerais ça à une volonté de s’inscrire dans le sillage des agences comme Studio Mumbai en Inde ou Isay Weinfield au Brésil : inscrire son travail à l’international depuis des pays émergents.

Quels sont vos projets?

Je suis sur des projets divers qui vont de l’industriel au tertiaire en passant par quelques projets de logements individuels et collectifs, sans oublier les concours.

Yachar Bouhaya Architecte

52 Bd Zektouni - 20140 Casablanca

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

yachar2